Lanéva Boats a rejoint l’association EOPSA

Il est clair que la croissance des bateaux électriques entraîne une demande croissante de disponibilité d’alimentation à quai. C’est devenu un élément clé et une nécessité pour la croissance de l’industrie.

On vous explique ce que c’est !

On sait que les ports s’interrogent (et commencent à s’équiper) depuis plusieurs années sur l’approvisionnement à quai des navires de croisière afin de lutter contre les grandes sources de pollution alors que les navires, une fois à quai, n’ont d’autre choix que d’allumer leurs générateurs pour maintenir les systèmes en route.

Le secteur de la plaisance, bien que peu volumineux par rapport au transport maritime, doit également être pris en compte par les parties prenantes : ports, autorités, gouvernements. C’est dans ce contexte que l’association EOPSA a été créée. EOPSA signifie European Onshore Power Supply Association.

Comme l’expliquait son fondateur Roland Teixeira dans un récent article paru dans « Le Journal de la Marine Marchande » : « L’objectif d’EOPSA est avant tout de mettre les différents acteurs autour d’une table. L’idée est aussi de créer une base de connaissances sur toutes les problématiques. de l’électrification des quais. En générant des ressources, nous favorisons l’innovation. C’est aussi être un acteur d’influence auprès des institutions et des régulateurs pour contribuer à faire émerger des normes mondiales. Au fil du temps, des projets pilotes ont vu le jour mais peu d’attention a été accordée aux normes et à la réciprocité. En d’autres termes, plus de 200 unités d’alimentation à quai ont été installées, mais seuls quelques opérateurs en bénéficient. L’électrification à quai n’est qu’une solution parmi d’autres, mais la technologie est déjà en place et son impact sur la réduction de la pollution est immédiat. « 

A ce jour, EOPSA peut être fière de compter parmi ses membres Schneider, ENECO, Heerema, Cable Connectivity group, Wabtec, Shore Link, Cavotec, Bloom Energy et la Ville de Cherbourg.

Roland nous a invité notre PDG, François Richard, à devenir expert chez EOPSA. A travers cela, nous apportons notre regard sur notre industrie et les enjeux de la recharge des bateaux électriques à Monaco mais aussi dans tous les domaines propices au développement des bateaux de plaisance 100% électriques.

Il faut également souligner que Roland était PDG de General Electric Benelux et utilise son expérience, son expertise et son réseau pour faire d’EOPSA un succès. Nous sommes très fiers de faire partie de cette aventure avec lui.

A l’échelle de notre industrie, le développement de bornes de recharge pour bateaux de plaisance électriques est un incontournable pour l’adoption de tels véhicules par le marché. Il existe différentes approches pour cela : le moyen le plus simple est d’améliorer la capacité de charge en AC (courant alternatif) dans les ports où les bateaux électriques se font de plus en plus visibles. Aujourd’hui, vous pouvez recharger votre bateau Lanéva en 2h30, juste le temps de savourer un bon déjeuner en bord de mer.

D’autre part, les superchargeurs pour bateaux électriques se veulent aussi l’avenir de notre secteur et certains ports, notamment en Méditerranée (Monaco, Cannes, Saint-Tropez) en sont déjà équipés et permettent la recharge en courant continu. Cela prend environ 1 heure. 

L’histoire est désormais en marche pour l’électrification des ports de plaisance !

LECTURES COMPLÉMENTAIRES

Vous pouvez aussi consulter deux autres articles récents :

Notre équipe vous répondra dans les plus brefs délais !